Skip to main content
PRESS CORNER | PRIX MAISON RUINART - Photo Principale_FR-FR
MAISON RUINART ESPACE PRESSE

Vous trouverez ci-dessous le matériel disponible concernant le Prix Maison Ruinart 2022, qui a été remporté par le photographe Matthieu Gafsou : dossier de presse et visuels HD.

image

PRIX MAISON RUINART

Pour sa quatrième édition, le Prix Maison Ruinart est décerné cette année au photographe Matthieu Gafsou. Ce prix, remis par la Maison avec le soutien de la Fondation Picto, distingue un photographe émergent sélectionné au sein de la section Curiosa de Paris Photo.

Suite à sa résidence en Champagne cet été, Matthieu Gafsou a réalisé la série Cette constante brûlure de l’air qui est présentée pour la première fois lors de l’édition 2022 de Paris Photo, du 10 au 13 novembre, au Grand Palais Éphémère.
 

 

MATTHIEU GAFSOU PORTRAIT

LE PHOTOGRAPHE MATTHIEU GAFSOU

Matthieu Gafsou, photographe et enseignant d'origine Suisse, s’est inspiré de la nature et des humains gravitant autour de la Maison Ruinart, pour créer une série d’images contrastées et mystérieuses.

Il explique: « Ce que j’aime beaucoup avec cette technique du pétrole c’est que par certains égards elle se rapproche des procédés anciens de la photographie, ce que l’on appelle un virage: quand un élément chimique vient teinter le tirage (historiquement l’or, le cuivre, le sélénium, etc.). Or l’effet visuel produit par cet improbable virage traduit me semble-t-il assez bien les conséquences du pétrole sur notre milieu: à savoir une contamination non pas localisée mais globale.

Visuellement, on voit bien qu’il y a quelque chose de « sale » et en même temps cette saleté produit un effet qui peut aussi se rapprocher du sublime: l’inquiétude ou l’effroi qui peuvent émerger de scènes a priori triviales que j’ai photographiées renvoient au sublime, font ressurgir cette puissance destructrice que l’on allait chercher au 19e siècle dans les montagnes ou les océans. »

PRESS CORNER | PRIX MAISON RUINART - Présentation 2_FR-FR

PRIX MAISON RUINART

Organisé par la Maison Ruinart avec le soutien de Picto Foundation, ce prix a pour objectif de mettre en lumière le travail de jeunes photographes. Ruinart les invite en résidence en Champagne et expose en primeur lors de Paris Photo, les oeuvres issues de ce séjour.


Le tout premier Prix Ruinart a été remis en 2018 à l’autrichien Simon Lehner qui a illustré avec poésie chacune des étapes de fabrication du champagne. Utilisant des images d’archives, des superpositions, des images en couleurs et en noir et blanc, il a associé la main de l’homme à la nature, le passé au présent.


C’est Elsa Leydier, photographe française née en 1988 et vivant à Rio de Janeiro qui a reçu le deuxième prix Ruinart, en 2019. Mêlant des images conventionnelles à des moyens de captation de la lumière comme les rayogrammes, elle a souhaité soulever la question du changement climatique qui modifie le lien intrinsèque entre l’homme et la nature.