Skip to main content
Ruinart Studio x Cécile Gray

Ruinart x Cécile Gray

L’artisane française Cécile Gray réutilise les muselets des flacons Ruinart pour les transformer en un panier de pique-nique, dans le cadre du programme Ruinart Studio.

"NO MORE PRESSURE" L’OEUVRE

Par son travail, Cécile Gray souhaite mettre en avant des objets auxquels on ne prête pas assez attention selon elle. Pour Ruinart, elle façonne un panier de pique-nique à partir des muselets des flacons Ruinart.

D’un geste parfaitement maîtrisé, avec un extrême sens du détail, l’artisane a assemblé les muselets qui retiennent les capsules protégeant les bouchons des flacons. Délicatement torsadés et assemblés les uns avec les autres, comme s’ils se donnaient la main, les muselets forment une maille dorée, à la fois aérienne et rigide.

Pensée comme un accessoire, l’œuvre est d’une apparente simplicité. La maille, à la fois géométrique et ronde, fait écho à la forme originale du muselet et aux courbes de la bouteille. La structure est minimaliste, composée avec dextérité, précision et ingéniosité.

Au croisement de différentes disciplines (vannerie, bijouterie, tissage, broderie…), cet objet témoigne avec poésie de la valeur de chaque élément utile à la dégustation du champagne. Il dit aussi qu’il faut du temps, de la patience et de l’expérience pour maîtriser un geste, un savoir-faire. 

Référence au panier métallique que l’on trouve souvent dans les maisons de campagne, l’œuvre fait appel à l’imaginaire. Elle est une invitation à la détente, au partage et à la convivialité.

CECILE GRAY LE PORTRAIT

Cécile Gayraud (alias Gray) est une artisane aux multiples facettes. D’abord architecte, elle s’épanouit ensuite dans le stylisme. Grâce à ces deux visions, elle offre un équilibre habile entre technicité et émotion, mettant aujourd’hui son savoir-faire unique au service de la création de pièces en maille métallique.

Elle réalise la grande majorité de son travail à la main, affectionnant le contact avec la matière et étant convaincue que la richesse de demain se trouve dans le savoir-faire manuel.

Toute la valeur et la sensibilité de ses œuvres réside dans son ingéniosité à s’apprivoiser les matières et les détourner en s’inspirant d’autres artisanats d’art.

« Avant d’imaginer cette œuvre, il m’a fallu décortiquer le muselet, me l’approprier, en apprivoiser les propriétés et contraintes : sa longueur, la façon dont il est vrillé…Ce n’est qu’à l’issue de cette exploration que j’ai pu, en évoquant sa forme originelle aboutir à la juste intersection entre mon univers et celui de la Maison Ruinart ».

image

Ruinart Studio

Ruinart a une relation d’exception avec le monde de l’art. Animée par la volonté de faire émerger de nouvelles générations d’artistes, la Maison a créé le programme Ruinart Studio en 2021, invitant de jeunes talents à imaginer des créations belles et utiles, réutilisant les matériaux issus de l’activité Ruinart. 

Inspirés par ces matériaux de premier abord indissociables de l’élaboration du champagne, verre, papier, bois, liège, fil de fer, chaque artiste repousse les limites de son savoir-faire en imaginant une nouvelle vie pour les matériaux. Un upcycling qui unit démarche responsable et artistique, tout en respectant les valeurs d’innovation, d’ingéniosité et d’intelligence créative de la Maison Ruinart. Un détournement qui élargit le champ des possibles et se traduit par des œuvres poétiques. 

Cette relation unique entre Ruinart et l'art remonte à 1896, lorsqu'André Ruinart commandera à l’artiste tchèque Alphonse Mucha une affiche magnifiant la Maison. 

Vous aimeriez aussi

Le mode paysage n’est pas disponible.

Afin de profiter de votre expérience, nous vous invitons à revenir en mode portrait.

Paramétrer les Cookies