Skip to main content
VINS ET GASTRONOMIE ESPACE PRESSE

Vous trouverez ci-dessous le matériel disponible concernant la cuvée Dom Ruinart Blanc de Blancs 2009 : communiqué de presse, note de dégustation, accords mets et champagne et visuels HD.

image

Dom Ruinart Blanc de Blancs 2009

Consacrant les plus belles vendanges, la cuvée Dom Ruinart met à l’honneur le chardonnay, cépage emblématique de la Maison Ruinart. Toujours millésimée, elle est née en 1959 et a depuis connue seulement 26 millésimes. Dom Ruinart Blanc de Blancs 2009 marque l’anniversaire de la cuvée : 1959 – 2009, 50 ans séparent la première de la dernière vendange millésimée Dom Ruinart.


Souvent qualifié de « solaire », le millésime 2009 en Champagne est avant tout caractérisé par des vendanges effectuées sous un climat estival, idéal pour la maturation. Mais cet été particulièrement sec (-40 % de pluie par rapport à la moyenne des années précédentes) illustre également l’impact du réchauffement climatique qui complexifie les arômes, la texture, la fraicheur et le dosage. 
 

2009, UNE ANNEE SECHE

L’année 2009 est la parfaite représentation des conséquences du changement climatique sur l’élaboration du vin.

« Entre coups de vent, grêle, pluies importantes (+ 60% par rapport à la moyenne décennale) et coup de froid lors de la floraison, le début du cycle est pour le moins compliqué ! » explique Frédéric Panaïotis. Heureusement, des conditions estivales prennent le relais et vont se poursuivre jusqu’en septembre, permettant une maturation régulière dans des conditions climatiques idéales. Plus qu’ensoleillé et chaud, l’été est particulièrement sec, avec une pluviométrie estivale déficitaire de 40% comparée à la moyenne des années précédentes.

Cette sécheresse a donné un équilibre aromatique, analytique mais aussi textural. Pour comprendre ces équilibres, il faut comprendre comment le climat interagit avec la maturation du raisin. Au niveau aromatique, les notes d’amandes fraiches et de fruits jaunes mûrs nous rappellent cet été sec. Cependant, la période estivale n’a pas été plus chaude que la moyenne, ce qui a permis de conserver des notes fraîches et de fruits croquants.

ACCORDS GASTRONOMES

Pour Ruinart, la création d’une cuvée Dom Ruinart est l’aboutissement d’une succession de gestes précis. En surface, la taille, l’ébourgeonnage, le palissage, les vendanges, rythment les saisons. Dans les profondeurs des crayères, d’autres étapes cruciales du savoir-faire de la Maison Ruinart suivent, telles que la prise de mousse, le remuage et le dégorgement. À table, Ruinart poursuit ce mouvement et cultive ses valeurs : saisonnalité, expression d’un territoire durable, respect des produits, authenticité…

Vin de gastronome apprécié des amateurs et des chefs étoilés, la cuvée Dom Ruinart offre de multiples perspectives d’accords.

Valérie Radou, cheffe en résidence de la Maison Ruinart, à Reims, a imaginé trois accords mets et champagne :
- Une entrée telle des noix de Saint-Jacques sur un lit de velouté de chou-fleur, chou romanesco avec zestes d’orange et de citron soulignera sa fraicheur.
- En plat, un suprême de volaille sur une mousseline de fenouil, accompagné d’une sauce à l’épice et à l’orange s’accordera harmonieusement à sa complexité.
- Enfin, une alternative végétarienne, avec un « célerisotto », petit épeautre et accompagné de lamelles de truffe pour faire écho à son équilibre.

00 : 02 : 25
«Un été au climat idéal en Champagne pour des vins vifs et charnus.» Frédéric Panaïotis, Chef de caves de la Maison.

Le mode paysage n’est pas disponible.

Afin de profiter de votre expérience, nous vous invitons à revenir en mode portrait.